Anderson’s Dale, le Verdun des crabes

Anderson’s Dale laisse une impression étrange.

On s’y sent de trop en tant qu’humain, perdu au milieu des crabes, mais la boue, les trous, les enchevêtrements de racines, l’eau qui s’infiltre partout évoquent un champ de bataille de la Grande guerre, comme le souvenir d’une vie antérieure de soldat.

Tout en racines en amont, Anderson’s Dale pourrait passer pour un ruisseau normal.

Andersons_Dale_Île_Christmas_1

Anderson’s Dale, sur la côte ouest de l’île Christmas. Crédit Photo: Arthur Floret.

À mesure que vous le descendez, néanmoins, vous vous engagez dans un canyon oppressant où les trois protagonistes de la boucherie vous attendent par milliers.

Comme en 1914.

Andersons_Dale_Île_Christmas_5

Le canyon d’Anderson’s Dale, sur l’île Christmas. Crédit Photo: Arthur Floret.

Les crabes bleus (les Français), les crabes rouges (les Britanniques), et les crabes de cocotier avec leur rostre entre les yeux (les Allemands et leurs casques à pointe), semblent se cacher dans l’attente d’un assaut.

Andersons_Dale_Île_Christmas_3

Un crabe bleu à Anderson’s Dale, sur l’île Christmas. Crédit Photo: Arthur Floret.

Se cacher plus ou moins bien…

Andersons_Dale_Île_Christmas_9

Un crabe de cocotier à Anderson’s Dale, sur l’île Christmas. Crédit Photo: Arthur Floret.

Puis le massacre commence.

Sans son, comme sur les films d’archive.

Je vous ai mis des couleurs bien criardes pour faire plus contemporain.

Andersons_Dale_Île_Christmas_7

Un crabe de cocotier tue un crabe rouge: casque à pointe vs After Eight. Image d’Arthur Floret utilisant une photo de ToutesVosRepliques.com et une photo de Leclerc-SaintRaphael.com.

On aimerait dire que le paradis attend tout ce beau monde en bout de course, mais la lumière blanchâtre que l’on voit au bout du tunnel pourrait très bien être une vague mortelle qui s’engouffre entre les murs pour vous aspirer.

Andersons_Dale_Île_Christmas_6

L’embouchure d’Anderson’s Dale, sur la côte ouest de l’île Christmas. Crédit Photo: Arthur Floret.

Alors on rebrousse chemin en traversant de nouveau cette zone humide si particulière, classée RAMSAR, et c’est toujours une bonne ballade de faite.

Carte_Andersons_Dale_Île_Christmas

Image d’Arthur Floret utilisant une carte d’Ewan ar Born via Wikimedia et une pince de crabe de Pixabay.com

Car c’est beau, c’est brut, c’est primitif, et c’est certainement un des endroits les plus sauvages de l’île Christmas.

The following two tabs change content below.
Arthur Floret
Anthropologue de formation et passionné de voyages, j'ai étudié et travaillé sur les cinq continents. J'ai notamment habité de 2011 à 2014 sur l'île Christmas (Océan indien). "L'isle aux rostres" vous emmène à la découverte de ce concentré d'extrêmes —écosystème unique au monde, dernière colonie occidentale en Asie, principal point de transit des boat people vers l'Australie, paradis des joueurs d'argent, mine de phosphate à ciel ouvert— et... tout simplement, de la vie quotidienne sur une petite île tropicale.