R.I.P. Pipistrelle de Noël

Premier mammifère à disparaître en Australie depuis un demi-siècle, Pipistrellus murrayi aura peuplé les nuits tropicales de l’île Christmas pendant un million d’années —ou beaucoup plus.

C’était une micro chauve-souris de 3g à 4,5g très commune jusque dans les années 1980, qui mangeait son propre poids en insectes chaque nuit.

Lindy_Lumsden_Pipistrelle_Île_Christmas

La pipistrelle de l’île Christmas, aujourd’hui éteinte. Photo de Lindy Lumsden via Mongabay.com

Le dernier individu a été entendu le 26 août 2009, évidemment pas par un éléphant rose (1, 2).

On soupçonne plusieurs espèces exotiques d’être à l’origine de son extinction, dont les scolopendres, les serpents loups, et les politiciens de Canberra.

Que lui souhaiter ? D’être allée au paradis ?

Cela va de soi.

À condition d’y être grassement nourrie, loin des humains et de toutes les sales bêtes qui les suivent.

Animation_Paradis_Pipistrelle_2_Île_Christmas

L’entrée au paradis de la pipistrelle de l’île Christmas. Animation et photos d’Arthur Floret avec un moustique éléphantesque trouvé sur Villiard.com

The following two tabs change content below.
Arthur Floret
Anthropologue de formation et passionné de voyages, j'ai étudié et travaillé sur les cinq continents. J'ai notamment habité de 2011 à 2014 sur l'île Christmas (Océan indien). "L'isle aux rostres" vous emmène à la découverte de ce concentré d'extrêmes —écosystème unique au monde, dernière colonie occidentale en Asie, principal point de transit des boat people vers l'Australie, paradis des joueurs d'argent, mine de phosphate à ciel ouvert— et... tout simplement, de la vie quotidienne sur une petite île tropicale.