Telenovela snif snif : « La migration des crabes rouges », saison 2013

On a tous nos séries télévisées favorites.

Ici, on vient de finir la saison 2013 de La migration des crabes rouges.

  • Dans le rôle des superhéros : les rangers du Parc national et du Shire ;
  • Dans le rôle des gentils complètement innocents : les crabes rouges ;
  • Dans le rôle des vilains avec les yeux injectés de sang et de la bave sur les commissures des lèvres : les chauffards.

Le scénario : 40 millions de crabes en mal d’amour filent vers la plage pour y rencontrer l’âme sœur mais doivent pour cela survivre à une série d’épreuves imposées par des robots géants ultra-rapides qui font trembler la terre. Seuls recours : la chance pure et simple… ou une équipe de garde-natures téméraires qui se mettent en travers de ces machines diaboliques.

Au début, le temps s’arrête sur ce qui pourrait être une histoire banale, sans problème. Ça commence comme ça :

Migration_Crabes_2013_Île_Christmas_5

Crédit Photo: Arthur Floret.

Mais, très vite, les superhéros doivent intervenir aux quatre coins de l’île avec tout leur arsenal de superpouvoirs : des kilomètres de barrières spéciales, des tunnels en acier renforcé, des panneaux routiers hypnotisants, et même un pont unique au monde !

Pont_Crabes_Île_Christmas

Le pont aux crabes de l’île Christmas. Crédit Photo: Arthur Floret.

Barrière_Crabes_Île_Christmas

Les barrières canalisant le flux des crabes rouges. Crédit Photo: Arthur Floret.

Puis les premières victimes apparaissent. Le carnage. La désolation.

Les fraîches, les sèches, les tartinées du matin ou les étalées de la semaine, archéologie du trafic local.

On s’étonne de leurs relents marins pour des créatures qui habitent au cœur de la jungle, et la beauté morbide de leurs dépouilles martyrisées nous fait un peu honte.

Migration_Crabes_2013_Île_Christmas_4

Crédit Photo: Arthur Floret.

Migration_Crabes_2013_Île_Christmas_2

Crédit Photo: Arthur Floret.

Migration_Crabes_2013_Île_Christmas_3

Crédit Photo: Arthur Floret.

Migration_Crabes_2013_Île_Christmas_1

Crédit Photo: Arthur Floret.

Et là, la saison s’arrête d’un coup parce que, classique, j’ai raté le dernier épisode.

Ça m’a valu de chercher les survivants au cœur de la nuit avec un Kiwi qui parle français et la peur au ventre de marcher sur des scolopendres…

Cauchemard_Scolopendre_Île_Christmas

Une nuit sur les plages de l’île Christmas. Image d’Arthur Floret utilisant une photo de scolopendre de B. Navez (La Réunion, 2006).

The following two tabs change content below.
Arthur Floret
Anthropologue de formation et passionné de voyages, j'ai étudié et travaillé sur les cinq continents. J'ai notamment habité de 2011 à 2014 sur l'île Christmas (Océan indien). "L'isle aux rostres" vous emmène à la découverte de ce concentré d'extrêmes —écosystème unique au monde, dernière colonie occidentale en Asie, principal point de transit des boat people vers l'Australie, paradis des joueurs d'argent, mine de phosphate à ciel ouvert— et... tout simplement, de la vie quotidienne sur une petite île tropicale.