Catégorie : Carte aux trésors

Egeria Point : le bout du monde du bout du monde

Que n’évoque le bout du monde…

Vous entendez d’abord son appel, comme James Bond en train de siroter son martini dans son bain.

Oui, le bout du monde, c’est loin. Il faut être un peu jet set pour pouvoir se payer le voyage.

Vous vous retrouvez ensuite à suer sang et eau, Indiana Jones cherchant le Graal.

Le bout du monde, c’est forcément en terre inconnue, et un exploit physique en soi pour y arriver. (suite…)



Merrial Beach : privée, très privée

Chauds lapins que vous êtes, je vous vois déjà en train de réserver votre prochain séjour sur l’île Christmas pour profiter de moments intimes en amoureux sur ses plages toujours désertes, loin de tout, loin du tourisme de masse, au fin fond de l’Océan indien…

Mais saviez-vous qu’il existe ici, en plus, une plage qui n’est sur aucune carte, et que la tradition locale réserve aux galipettes ? (suite…)



Lily Beach : bonne à tout faire, en particulier rien du tout

Lily Beach ?

Pourquoi vous assommer avec de grands mots pour une petite plage ?

Hmm, attendez… (suite…)



Dolly Beach, la plus belle plage de l’Océan indien

Je vous lance un défi honnête.

J’affirme ici que Dolly Beach, sur l’île Christmas, est la plus belle plage de l’Océan indien.

Je le prouve, même.

Vous n’êtes pas d’accord ? Merci de m’envoyer un billet d’avion et une réservation d’hôtel d’une semaine avec bar à volonté dans le but d’apprécier à sa juste valeur l’étendue de sable avec laquelle vous souhaitez me torturer. (suite…)



Grotte Daniel-Roux (bas): ce si précieux câble d’Ariane

Je vous avais promis une exploration de la partie basse de la grotte Daniel-Roux, après avoir fait poser le premier ministre australien en moule-bite sur un tas de guano dans la partie haute.

Nous y voilà ! Enfin… au moins, on commence par le côté oriental et sans la sortie dans l’océan.

(suite…)



« Blowholes » : le rugissement de l’île Christmas

Si je vous disais que l’île Christmas fait du bruit, énormément de bruit —et je ne parle pas des gazouillis des oiseaux dans la forêt—, me croiriez-vous ?

(suite…)



Anderson’s Dale, le Verdun des crabes

Anderson’s Dale laisse une impression étrange.

On s’y sent de trop en tant qu’humain, perdu au milieu des crabes, mais la boue, les trous, les enchevêtrements de racines, l’eau qui s’infiltre partout évoquent un champ de bataille de la Grande guerre, comme le souvenir d’une vie antérieure de soldat. (suite…)



Grotte Daniel-Roux (haut) : fromage suisse, boyaux et tas de merdes

Amateurs d’endroits noirs, moites et qui sentent mauvais, sur l’île Christmas, pour vous, c’est Noël tous les jours !

Bon, d’accord… l’humour graveleux du Guide du crevard, c’est vrai que c’est nul.

Ceci dit, si la plongée sur les plus beaux tombants de l’Océan indien ou les randonnées au cœur d’une des jungles les plus originales du monde ne vous inspirent juste qu’un gros « Ah bah, grotte alors ! » après une semaine, ça tombe bien.

Les grottes, ici, on leur marche littéralement dessus. (suite…)



Toponymie : « Chérie, mate la taille de ma b… »

Soyons francs : vous êtes un homme, en couple, relativement jeune, ingénieur pour une grande entreprise publique ou jeune diplômé dans l’administration, vous commencez à imaginer pouvoir avoir un enfant dans un ou deux ans, et vous obtenez une promotion… dans la colonie la plus merdique de l’immense empire britannique dans les années 1900-1930. Vous faites quoi ? (suite…)



Golf Course Lookout, le côté obscur de la force panoramique

Vous vous souvenez de Margaret Knoll, la butte en or ?

Le Golf Course Lookout, c’est la même chose, mais avec le côté obscur de la force… (suite…)