Coucher de soleil en porte-à-faux

Un monument reconnaissable entre tous pour l’île Christmas, terre utilitaire ?

C’est le cantilever qui sert à charger les navires de phosphate. La raison d’être, et le baromètre, de l’histoire humaine locale.

On le déteste le jour, on le découvre le soir.

Cantilever_Île_Christmas_2

Structure de chargement de phosphate, photo n°1. Crédit Photo: Arthur Floret.

Mais essayez de lui trouver un nom en français, et il vous prendra des envies de vous pendre sur sa dernière poutre…

Cantilever_Île_Christmas

Structure de chargement de phosphate, photo n°2. Crédit Photo: Arthur Floret.

Tiens, « poutre de chargement en porte-à-faux » ? « Structure extensible de chargement en porte-à-faux » ? « Binôme de bras extensibles de chargement en porte-à-faux » ?

Cantilever_Île_Christmas_3

Structure de chargement de phosphate, photo n°3. Crédit Photo: Arthur Floret.

The following two tabs change content below.
Arthur Floret
Anthropologue de formation et passionné de voyages, j'ai étudié et travaillé sur les cinq continents. J'ai notamment habité de 2011 à 2014 sur l'île Christmas (Océan indien). "L'isle aux rostres" vous emmène à la découverte de ce concentré d'extrêmes —écosystème unique au monde, dernière colonie occidentale en Asie, principal point de transit des boat people vers l'Australie, paradis des joueurs d'argent, mine de phosphate à ciel ouvert— et... tout simplement, de la vie quotidienne sur une petite île tropicale.