L’île Christmas, entre Mondoblog et Abidjan

Si vous habitiez sur une des îles les plus isolées, les plus méconnues, et les plus bizarres de la planète, ayant pour seul moyen de communication avec l’extérieur une connexion Internet poussive et erratique, quelle serait la probabilité, d’après vous, que l’on vous invite à voyager pour partager cette expérience avec des jeunes chroniqueurs politiques, des journalistes indépendants et des jouteurs littéraires des quatre coins de la francophonie ?

La probabilité serait nulle, je vous l’accorde.

Heureusement, il y a le blogage : un ordinateur, des choses qui vous interpellent, des gens curieux de l’autre côté de l’écran, et voilà l’opportunité de…

  1. vous affranchir du silence et de l’isolement, et ;
  2. créer un contenu unique et excitant.
Ziad_Maalouf_Mondoblog_Abidjan_2014

Ziad Maalouf. Crédit Photo: Arthur Floret.

Et, surtout, il y a Mondoblog : une équipe de professionnels passionnés, visionnaires et dévoués, un réseau de partenaires institutionnels solide, et… c’est tout.

C’est tout, car Mondoblog, ce n’est pas une usine à gaz.

C’est un projet conçu sur le terrain, pour le terrain, et par le terrain.

Un projet génial de Radio France Internationale, qui consiste à aider les auteurs en devenir —ils sont déjà 350— à construire un bloc-note sur la Toile, à se familiariser avec les nouveaux médias, à explorer différents types d’écritures, à tisser des liens avec leurs alter ego du monde entier, à faire sortir l’information.

Arthur_Floret_Carte_Formation_Mondoblog_2014_3

Pays représentés à la formation 2014 de Mondoblog, à Abidjan (cliquez pour agrandir). Image d’Arthur Floret utilisant un fond de carte de d-maps.com

Simon_Decreuze_Mondoblog_Abidjan_2014

Simon Decreuze. Crédit Photo: Arthur Floret.

Mondoblog, c’est un pied de nez à l’utilitarisme contemporain, parce qu’au lieu de tuer les vocations dans l’œuf, Mondoblog les valorise, les élève, les renforce.

Probabilité nulle, disais-je ?

Presque : ce serait la chance d’une vie.

Or, cette chance-là, L’isle aux rostres l’a eue.

La chance de voir que faire un boulot que l’on aime, ça rend vraiment lumineux, comme Ziad, Simon, Raphaelle et Manon, les quatre roues motrices de ce véhicule de presse de nouvelle génération.

Raphaelle_Constant_Mondoblog_Abidjan_2014

Raphaelle Constant. Crédit Photo: Arthur Floret.

La chance de parler, non pas juste la même langue, mais le même langage, avec près de 70 personnalités qui brûlent de changer le monde à partir de la base, à leur échelle.

La chance de faire connaître, en ondes, à tous les auditeurs de L’atelier des médias de RFI, l’île Christmas, ses crabes, ses demandeurs d’asile, et ce que bloguer veut dire là-bas.

La chance, tout simplement, de revenir chez soi d’une grande aventure, et de se rendre compte que si ! après tout, c’est possible…

Manon_Mella_Mondoblog_Abidjan_2014

Manon Mella. Crédit Photo: Arthur Floret.

…possible d’avoir tous des histoires qui valent le coup d’être racontées ; possible que celles-ci aient des impacts positifs à leur manière ; possible qu’en se serrant les coudes, ensemble, on leur donne un écho encore plus large.

* * *

L’émission « spéciale Mondoblog » de L’atelier des médias, enregistrée devant public à Abidjan le 7 mai 2014 à l’occasion du 20ème anniversaire de la présence de RFI sur les ondes FM ivoiriennes, est disponible à l’écoute sur le lien suivant :

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/148758486″ params= »color=d12222″ width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

 

Mais attention, l’abus de RFI peut être dangereux pour la santé !

Fan_Éléphants_Mondoblog_Abidjan

Fan de football ET fan de RFI. Crédit Photo: Arthur Floret.

The following two tabs change content below.
Arthur Floret
Anthropologue de formation et passionné de voyages, j'ai étudié et travaillé sur les cinq continents. J'ai notamment habité de 2011 à 2014 sur l'île Christmas (Océan indien). "L'isle aux rostres" vous emmène à la découverte de ce concentré d'extrêmes —écosystème unique au monde, dernière colonie occidentale en Asie, principal point de transit des boat people vers l'Australie, paradis des joueurs d'argent, mine de phosphate à ciel ouvert— et... tout simplement, de la vie quotidienne sur une petite île tropicale.