Reza Barati, persécuté par l’Iran, abandonné par l’Australie, tué par la Papouasie-Nouvelle-Guinée

Article : Reza Barati, persécuté par l’Iran, abandonné par l’Australie, tué par la Papouasie-Nouvelle-Guinée
26 février 2014

Reza Barati, persécuté par l’Iran, abandonné par l’Australie, tué par la Papouasie-Nouvelle-Guinée

La semaine dernière, un Kurde de 23 ans, sous protection de l’Australie, était sauvagement assassiné sur une petite île de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

77 autres personnes étaient aussi blessées, dont 13 gravement, dans des violences extrêmes impliquant demandeurs d’asile, gardes privés et population locale au centre de détention de Manus, construit sur l’initiative de Canberra.

The_Age_Australia_Reza_Barati
Reza Barati, le jeune demandeur d’asile assassiné. Source: Daily Life.

Le gouvernement australien de Tony Abbott a dû faire face à un feu nourri de critiques de la part des partis de l’opposition, ainsi que des Nations-Unies, qui ont lui adressé un rappel à l’ordre, pour sa responsabilité indirecte dans ce drame.

Partout sur l’île-continent, des dizaines de milliers de citoyens se sont rassemblées lors de vigiles dimanche soir en mémoire de Reza Barati.

Ici, à Flying Fish Cove, quelques personnes émues jusqu’aux larmes ont allumé des chandelles et lâché une lanterne dans les airs, là où Reza pensait avoir terminé son périple depuis l’Iran, en juillet 2013.

Une vigile en mémoire de Reza Barati, là où il a foulé le sol australien pour la première fois en juillet 2013 (cliquez deux fois sur l’image pour l’agrandir). Crédit Photo: Arthur Floret.

Depuis, en solidarité avec les détenus de Manus, et pour arrêter les transfèrements, les demandeurs d’asile de l’île Christmas ont entamé une grève de la faim

Light_The_Dark_Île_Christmas_2
Une lanterne a été allumée lors de la vigile de l’île Christmas. Crédit Photo: Arthur Floret.

Partagez

Commentaires

Serge
Répondre

Alors peut-être que c'est une pensée facile de ma part, mais j'ai toujours songé à aller passer un long moment en Autralie. Mais je me rends compte que ce pays a ses propres problèmes avec le racisme, tout comme le Brésil.
C'est pas facile de vivre dans ces contextes là, ça use psychologiquement...