J’habite sur une île stra-té-gi-que

Article : J’habite sur une île stra-té-gi-que
26 décembre 2013

J’habite sur une île stra-té-gi-que

Il en va des blagues comme des modes vestimentaires : on n’en connaît toujours qu’une seule à la fois, et on l’use jusqu’au moment où l’on fait rire de nous.

Autant vous prévenir qu’ici, il n’y a qu’une friperie pour satisfaire les coquetteries des habitants.

C’est ainsi que j’ai eu ma période « on va vous acheter l’île Christmas ».

Comme c’est ce qu’a effectivement fait l’Australie en 1957, je me suis dit que c’était l’occasion parfaite de recycler un peu les références locales avec une vanne maison.

Le gouvernement a lancé, il y a quelques mois, l’opération militaire « Frontières souveraines » pour dissuader les demandeurs d’asile de faire le voyage en bateau depuis l’Indonésie.

Australian_Customs_Border_Protection_Service_SAR1774
SAR1774 (octobre 2013). Source: Service australien des douanes et de la protection des frontières.

Il est vrai que le nombre d’arrivées dans cette catégorie de migrants a connu une inflation fulgurante depuis quelques années : 4 579 en 2009-2010, 5 174 en 2010-2011, 7 379 en 2011-2012, et près de 25 000 en 2012-2013.

En parallèle, l’opinion publique australienne exprime une hostilité croissante envers les « boat people » : seulement 18% des répondants à la dernière grande enquête nationale sur ce sujet jugent, par exemple, que Canberra doit accorder la résidence permanente aux réfugiés. 33% sont même en faveur de refouler physiquement leurs frêles embarcations vers leur lieu de provenance (voir le rapport 2013 Mapping Social Cohesion de la fondation Scanlon).

Comme l’essentiel des demandeurs d’asile arrive sur l’île Christmas, on imagine la perception que l’on a de nous dans les ministères, les médias ou les conversations entre amis autour d’un barbecue, de Sydney à Perth…

Garde-Côtes_Japon_Niijima_Nishinoshima
Niijima (13 décembre 2013), par Garde-côtes du Japon. Source: NASA.

Alors, pourquoi la France ne pourrait-elle élargir sa merveilleuse famille ultramarine en accueillant ce pauvre rejeton ? Pour un dollar symbolique ? « Elle n’est pas belle cette idée, on vous en débarrasse, sympas les copains, on va en faire un truc super ! »

Là, rires gras pendant deux secondes, puis l’ambiance se fait aussitôt doctorale : l’île Christmas est un territoire absolument stratégique, d’une valeur inestimable, aux portes de l’Asie, on y contrôle le trafic maritime de la mer de Chine à l’Océan indien, même les Américains en rêvent la nuit, etc.

À méditer quand vous avez le vertige de la solitude devant le désert bleu qui vous entoure et qu’il n’y a que le gloussement des poules pour briser le silence.

Et un jour, quelqu’un me répond que c’est l’Australie qui pourrait acheter la France pour un dollar symbolique, par les temps qui courent…

Maintenant, c’est ça la plaisanterie à la « mode » locale !

Plus sérieusement, y a-t-il une île dans ce vaste monde, fût-elle minuscule, inhabitée et loin de tout, qui n’attise pas les passions et les convoitises des continentaux ?

Ortolland_Pirat_Revendications_Mer_Chine_Sud_2
Les revendications en mer de Chine du sud, par Didier Ortolland et Jean-Pierre Pirat. Source: Ceriscope.
Partagez

Commentaires